lundi 5 août 2013

Cleo T. (Solidays)

Dernier week-end de juin : on troque Barcelone pour Paris et en un saut d'1h30 en avion, direction le deuxième festival de cette année, les Solidays, où je n'avais pas remis les pieds depuis le début de mon expatriation (Euh... six ans ?!... Ah bah, ouais, en fait...). Et ça fait du bien, l'air de rien, de retrouver un festival à la fois militant et détendu, loin de l'invasion hipster du Primavera Sound ! OK, y'avait Nick Cave au Primavera... Difficile de faire mieux... Mais j'avoue que l'ambiance des Solidays reste incomparable !

Et pour bien commencer les trois jours, direction la scène où se produisent les "Paris Jeunes Talents". C'est Cleo T. qui ouvre le bal en nous entraînant dans une dérive à la fois diaphane et mélancolique, et pourtant non exempte de dynamisme et de coups d’œil "cabaret". Je ne la connaissais pas et j'avoue que j'ai été absolument enchantée et envoûtée par les mélodies, les atmosphères, la voix,... J'espère qu'elle arrivera un jour jusqu'en Espagne !...

Aucun commentaire: