dimanche 26 juillet 2015

Grand Blanc (Solidays)

Vu qu'on avait déjà passé tout l'après-midi à faire de jolies découvertes françaises, on n'allait pas s'arrêter là : après avoir jeté une oreille distraite à Xavier Rudd, retour à la scène César Circus pour le concert de Grand Blanc. Le programme les décrivait comme la relève d'un rock sombre et épique, sur les traces de Joy Division et des Cure. Les chansons que j'avais écoutées avant le festival m'avaient en effet un peu donné cette impression. Impression confirmée pendant leur concert, que j'ai trouvé superbe ! Cocktail de choc entre ambiances glaçantes et inquiétantes, rythmes imparables et énergie sans faille.


Aucun commentaire: